KUMBHA MELA: le plus grand rassemblement spirituel au monde

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Provenance: www.elishams.org

La Kumbha mela est le plus grand rassemblement spirituel au monde. La tradition de la fête (mela) du pôt (kumbh), s’ancre dans la légende, lorsque Dieux et démons se disputèrent le nectar issu du Barattage de l’Océan de Lait. Durant les douze jours qu’a duré la bataille, - douze jours divins équivalent à douze années humaines - quatre gouttes de nectar tombèrent du pot (kumbh) sur la Terre, en quatre endroits différents. Chaque douze ans, une “Fête du pot” a lieu dans chacun de ces endroits : Prayag, Haridwar, Ujain et Nasik.

Sadhus et saints - Shivaistes, Vishnuistes ou autres - parlent d’un langage codé révélant des vérités essentielles aux esprits éclairés. Le «  Kumbh » est la phase de la respiration yogique, lorsque le souffle est retenu entre l’inspiration et l’expiration, pendant laquelle se produit le “barattage” intérieur. La conscience s’aiguise, la force se développe… Selon les écritures et les savoirs populaires, la  Kundalini Shakti monte tout le long de l’épine dorsale, se déroule petit à petit jusqu’à atteindre le sommet du crâne : là, elle s’unit au principe suprême. C’est vers l’union que yogis et sadhu dirigent leur vie, en travaillant sur le souffle. La Sangam personnifie cette union intime. Le Gange représente le souffle pénétrant par la narine gauche, la Yamuna celui pénétrant la droite, la rivière Sarasvati est le souffle du langage. Le Verbe.

Les saints et sadhus se réunissant à Prayag sont les dépositaires de cette parole qui délivre et aide les hommes à utiliser les tracas de la vie quotidienne pour s’élever vers les vérités universelles. Les Ecritures chantent la gloire de ce rassemblement.

Le quotidien des kalpvasi, ces pèlerins qui campent tout un mois à Prayag durant douze années successives, est le même ou quasiment année après année. Un mois à vivre dans une tente en communauté de camp, un mois consacré à la dévotion et au service, au don de soi. L’article sur la MAGHMELA donne les détails de la vie dans ces “camps spirituels”, ou “camps communautaires”… A la Nirvani Akhara où l’auteur a séjourné plusieurs années successives, lui a appris que spirituel et communautaire allaient de pair.

Durant la kumbha mela, l’afflut des pèlerins est tel qu’ils n’ont souvent d’autre choix que de s’organiser en “camps sauvages”, de ci de là et de partout. Ici, un groupe d’une centaine de pèlerins venus du Népal en bus et trains. Ils ne resteront qu’une nuit. Après leur bain, ils rempliront une fiole d’eau de la Sangam, et porteront la précieuse offrande au temple de leur village.

La kumbhamela est l’occasion de défilés gigantesques, des milliers de sadhu se rendent à la sangam par ordre de préséance, les plus anciennes akhara en tête. Trois dates rythment la kumbh :

- Makar Sankranti, toujours le 14 janvier car donné par le calendrier solaire.

- Mauni Amavasya, réglée par le calendrier lunaire. Jour de nouvelle lune, lune noire donc, il symbolise la dissolution (de l’égo). De nombreux sadhu choisissent cette date auspicieuse entre toute pour entrer dans une nouvelle akhara ou passer une étape de la voix dans laquelle ils se sont engagés.

- Magh Purnima, pleine lune de février. La pleine lune sympolise alors la perfection, l’apogée, la complétude. Le dernier défilé à lieu, la mela se défait doucement pour se terminer officiellement à Mahashivaratri

Quelques Vidéos de la Ardh Kumbh Mela 2007:

Vidéo 1: (5′32) sans commentaire avec musique

Vidéo 2: (35′53) commentaire en anglais & musique

Vidéo 3: (9′55) filmé par un jeune chrétien occidental

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »